617

Bouddhisme : Religion d'un demi-milliard d'adeptes (Croyance, Idées et Fêtes)

Le bouddhisme est l’une des plus grandes religions orientales dans le monde. Il est adopté par plus de 520 millions de personnes de par le monde dont la plupart vivent en Asie de l'Est, ce qui rend le Bouddhisme la quatrième religion dans le monde après le Christianisme, l'Islam et l'Hindouisme.

Bouddha

Le Bouddhisme est attribué à son fondateur le Prince Siddhartha Gautama. Ce dernier est né dans la ville de Lumbini, actuellement en République du Népal, et a mené dans sa jeunesse une vie de luxe. Il est marié à l'âge de seize ans. Lorsque sa mère était enceinte, elle a vu dans un rêve qu'un grand éléphant blanc à six défenses était entré dans son côté droit ; les moines brahmanes ont prédit que l'enfant serait soit un grand roi ou un homme saint. Cependant, le père de Siddhartha ne voulait évidemment pas que son fils soit un moine ; alors, il a fait de son mieux pour que son fils ne voie ni des malades, ni des personnes âgées ni des morts. La vie de luxe et de richesse n’était pas satisfaisante pour le jeune prince qui voyait que les fortunes ne pouvaient pas être l’objectif principal de sa vie.

Quand il avait vingt-neuf ans, Siddhartha est sorti de son palais pour trouver des réponses aux questions qu’il se posait sur la vie. Lors de son voyage, il a rencontré ce vieil homme et son compagnon qui lui a expliqué que tous les gens vieillissent et finissent par mourir. Il a également vu un homme malade, un cadavre en décomposition, et un ascète. Etant déprimé de ce qu’il a vu, il s'est efforcé de vaincre le vieillissement, la maladie et la mort en menant une vie d'ascète qu’il a commencée en demandant l'aumône dans la rue.

Il a ensuite pratiqué le yoga et la méditation avec quelques ermites. Siddharta a excellé dans la méditation et s’est retrouvé plus près de son objectif que lorsqu'il pratiquait l'austérité et menait une vie dure. Dans l'une de ses réflexions sous un figuier, le prince Siddhartha a été guidé vers l'état de l'illumination qu'il cherchait : c’est que le chemin du salut se trouve au milieu entre l'austérité et la richesse. Ainsi, il a commencén’est à prêcher ses enseignements.

Croyances Bouddhistes

Le Bouddhisme partage de nombreux points de croyance avec l'Hindouisme, vu que le Bouddhisme reconnaît également le principe de la réincarnation. Cependant, les Bouddhistes croient que ceux qui font du bien dans leur vie seront récompensés par une vie meilleure, et que ceux qui font le mal seront châtiés dans leur prochaine vie en souffrant d’une vie difficile et misérable.

Le chemin du salut du Bouddhisme passe par la souffrance, croyant que la vie n’est qu’une souffrance dont la racine est l'attachement à cette vie. Selon le Bouddhisme, la souffrance et la misère ne peuvent être éliminées que par l'abandon de l'attachement à la vie et de tout égoïsme lié aux passions et aux désirs.

Livres saints

Les livres religieux du Bouddhisme ont été rédigés 500 ans après la mort de Bouddha, mais seuls des fragments dispersés des manuscrits originaux ont survécu à l'épreuve du temps. Ces livres bouddhistes, connus sous le nom de « Tipikata », contiennent des dialogues originaux entre Bouddha et ses disciples, des leçons d'organisation et de morale données aux moines et de profondes discussions philosophiques et dogmatiques.

Fêtes et Bouddhisme

Vesak

Il s’agit d’une grande fête célébrée à la pleine lune du mois de Vesākha, habituellement Avril, Mai ou Juin en commémoration de la naissance, l'illumination et la mort du Bouddha. En 1950, la grande conférence bouddhiste a choisi cette journée pour la célébrer au Sri Lanka.

Durant la célébration, les Bouddhistes se rassemblent devant les temples où ils hissent le drapeau bouddhiste et chantent des hymnes. Des fleurs, de l'encens et des bougies sont placés aux pieds du maître, et on ne consomme que de la nourriture végétarienne ce jour-là pour ne pas nuire à un quelconque être vivant.
 

Magha Puja

Une grande fête bouddhiste célébrée le jour de la pleine lune du troisième mois lunaire. La fête commémore la rencontre de Bouddha avec ses premiers 1250 disciples, à qui il a donné un sermon où il a révélé qu'il va mourir dans trois mois.

Les Bouddhistes commencent par le nettoyage de leurs maisons la veille, et passent le jour de fête à allumer des bougies, offrir des oblations et lire des textes religieux. Il est considéré comme une bonne pratique de s'abstenir de toute inconduite sexuelle, de boire de l'alcool et de manger durant l’après-midi.
 

Asalha Puja

Fête tenue à la pleine lune du mois lunaire Āsādha en commémoration du temps où Bouddha a rencontré cinq de ses disciples et les a informés sur le chemin du salut et de l'illumination.

Il est coutumier dans cette fête d’allumer des bougies et des lanternes, de se diriger vers les temples, de lire des hymnes, d’écouter des sermons et de faire des offrandes aux prêtres.