adplus-dvertising
7090

La Nuit de Mi-Cha'ban - Vertus, Actes Souhaitables et Hérésies

Cha'ban est le huitième mois du calendrier Hégirien, qui a commencé il y a 1440 ans depuis la migration du Prophète Muhammad (Que la paix et les bénédictions d'Allah soient sur lui) de La Mecque à Médine. C’est le mois qui tombe entre Rajab et Ramadan et qui est considéré comme l'un des moments où Allah, le Tout-Puissant, accorde Sa miséricorde à Ses serviteurs étant l'un des quelques mois qui contiennent des jours de gratifications, car il renferme la nuit de mi-Cha'ban. De plus, c’est un mois durant lequel les œuvres des fidèles sont élevées vers Allah.

Selon les récits, les raisons pour lesquels le mois de Cha'ban a été nommé ainsi étaient la propagation des Arabes dans les divers pays, à ce moment-là, à la recherche d'eau pour la résidence, ou dans l’espoir de combattre pour l’amour d’Allah après s'en être abstenus dans les saints mois précédant ce mois-ci.

Malgré la grande récompense que l’on peut recevoir dans ce mois-ci, le Messager d'Allah (Que la paix et les bénédictions d'Allah soient sur lui) l’a décrit comme un mois, situé entre Rajab et Ramadan, auquel les gens ne prêtent pas attention.

Oussama Ben Zayd (qu'Allah soit satisfait de lui) a rapporté qu’il a demandé une fois au Prophète lui disant :

«O Messager d’Allah, pourquoi je te vois jeûner beaucoup plus pendant le mois de Cha’ban que les autres mois ? » ; alors le Prophète lui a dit : « C’est un mois au cours duquel les gens sont insouciants, un mois situé entre Rajab et Ramadan. C’est un mois pendant lequel les œuvres sont élevées auprès d’Allah. Et je voudrais que mes œuvres soient élevées alors que je jeûne ».

La Nuit de mi-Cha'ban

La nuit de mi-Cha’ban est l'évènement le plus important du mois, malgré le consensus sur la grandeur de la récompense qui peut être reçue durant tout le mois. Cette nuit est également appelée la nuit de l’innocence, la nuit des supplications, la nuit de la division, la nuit de la réponse, la nuit bénie, la nuit de l’intercession, la nuit du pardon et du sauvetage de l’enfer. Le nom de cette nuit varie en fonction de la culture et donc diffère d’un pays à l’autre en ce qui concerne les pays comprenant des Musulmans. En Inde à titre d’exemple, on l’appelle la nuit de l’innocence.

Dans cet article, nous allons discuter de certaines des narrations rapportant les vertus de la nuit de mi-Cha’ban et des actes qui y sont souhaitables aussi bien que de certains des Sunan mentionnées dans les hadiths, et de quelques hérésies où l’on tombe parfois dans cette nuit.

Les Vertus de la Nuit de mi-Cha’ban

La plupart des chercheurs se sont entendus sur l'importance de faire revivre la nuit de mi-Cha’ban sans y établir une condition obligatoire. Dans cette nuit, Allah, le Tout-Puissant, considère toutes Ses créatures et pardonne à toutes sauf à l'associateur et à celui qui est en conflit avec son frère.

Comme l'Imam Ahmad ibn Hanbal a rapporté dans son Musnad sur le hadith de Nur al-Din al-Haythami : « Allah considère Ses serviteurs la nuit de mi-Cha’ban et pardonne les croyants, donne un répit aux mécréants et laisse les gens haineux avec leur haine jusqu'à ce qu'ils la quittent ».

Il existe d’autres hadiths sur les vertus de cette nuit, mais certains d'entre eux sont faibles et d’autres sont très faibles dans le Sanad, et donc ils ne comptent pas.

Actes Souhaitables dans la nuit de mi-Cha’ban

Le Messager d'Allah (Que la paix et les bénédictions d'Allah soient sur lui) pratiquait certains actes désirables dans le mois de Cha’ban. Les suivants hadiths traitent également d’autres pratiques qui sont recommandées à la nuit de mi-Cha’ban :

  • Jeûne : Le Prophète (Que la paix et les bénédictions d'Allah soient sur lui) jeûnait durant Cha'ban. Aïcha, qu’Allah soit satisfait d’elle, a rapporté qu’elle n’a jamais vu le Messager d'Allah (Que la paix et les bénédictions d'Allah soient sur lui) jeûnant un mois en entier à part le mois de Ramadan et qu’elle ne l'a jamais vu jeûnant facultativement au cours d’un mois comme il jeûnait au cours du mois de Cha’ban.
     
  • Et quand Oussama ben Zaid (qu'Allah soit satisfait de lui) lui en a demandé la raison, il a dit le hadith, dont nous avons parlé ci-dessus, relatif aux actions qui devaient être menées ce mois-ci et au désir d'atteindre des grades supérieurs de jeûne, en particulier comme une sorte de patience, puisqu’Allah, le Tout-Puissant, a dit dans la sourate d’Al-Zumar : « … et les endurants auront leur pleine récompense sans compter ».
     
  • Prière facultative de la nuit : Il s’agit là du grand plaisir ressenti quand Allah récompense les bonnes personnes en leur accordant la vertu de la mention d’Allah et de Son Messager et celui de prier au fond de la nuit alors que la plupart des gens dorment comme mentionné dans plusieurs des Sourates du Saint Coran (Sourate d’Al-Muzzammil, Adh-Dhaariyat et Al-Furqaan et autres). Il est bien recommandé d’effectuer cette prière facultative à la nuit de mi-Cha'ban.
     
  • Du'aa : On dit que Cha'ban est le mois où Allah établit les destins, les moyens de subsistance, les calamités et les joies de tous les serviteurs aussi bien qu’Il y remet et avance ce qu’Il veut. Bien que ce Sanad soit faible, il est souhaitable que le serviteur appelle Allah fréquemment durant la nuit de mi-Cha'ban, et ce selon les hadiths du Prophète (Que la paix et les bénédictions d'Allah soient sur lui) qui confirment la réponse d’Allah à toute supplication et le pardon qu’Il accorde à Ses serviteurs cette nuit-là.
     
  • Respect des Liens de Parenté et Terminaison de toute querelle ou rivalité : L'une des actions les plus souhaitables dans la nuit de mi-Cha'ban est de se détourner des querelles et d’accepter toute réconciliation. Selon le hadith du Prophète Muhammad (Que la paix et les bénédictions d'Allah soient sur lui), le fait de se détourner des querelles est considéré comme l’une des conditions primordiales si l’on souhaite obtenir le pardon d’Allah dans cette nuit bénie.

Le respect des liens de parenté est considéré comme l'un des actes les plus importants qui sont soulignés dans un grand nombre des hadiths prophétiques comme :

Le Messager d'Allah (que la paix et les bénédictions d'Allah soient sur lui) a dit : « Il n'est pas toléré à un Musulman de prendre aversion contre son frère musulman pour plus de trois nuits, et se rencontrant, que chacun se détourne de l'autre. Le meilleur d’entre eux est celui qui prend l’initiative de saluer ».

Le Messager d'Allah (que la paix et les bénédictions d'Allah soient sur lui) a dit : « Les œuvres sont présentées à Allah le lundi et le jeudi, Allah pardonne alors à toute personne qui ne lui associe rien sauf à une personne qui a entre lui et son frère une dispute, Il dit: Laissez ces deux jusqu'à ce qu'ils se réconcilient ».

Hérésies de la nuit de mi-Cha'ban

Il existait des hérésies et des fausses informations sur la nuit du milieu de Cha'ban, dont l’une était la croyance de certaines personnes que la prière accomplie durant la nuit de mi-Cha'ban consistait à prier cent rakaat, ce qui n’a jamais été rapporté par un hadith prophétique. De plus, le hadith relatif à cela est très faible dans le Sanad. Un grand nombre de chercheurs a également nié ce qui a été répandu en priant 6 rakaat dans la nuit de mi-Cha'ban avec l'intention de chasser toute calamité.

En outre, il n’a pas été prouvé que la nuit de mi-Cha'ban est elle-même celle de Laylat al-Qadr, comme certains le disent.

La question de la tenue de rassemblements dans les mosquées et le fait de passer la nuit d'une manière qui a tendance à être officielle est considérée comme bid'a (innovation). Il est plutôt souhaitable que les gens adorent Allah durant cette nuit à la maison sans lui donner un caractère officiel, comme ce qui se passe au cours des dix derniers jours du Ramadan avec la prière de Tahajud.

En conclusion, la nuit de mi-Cha'ban n'est pas un évènement exceptionnel ou une nuit où les portes d'Allah sont ouvertes contrairement aux autres jours de l'année, mais elle représente juste l’une des gratifications dont le Messager d’Allah nous a parlés dans le suivant hadith

bien connu :

(Certes votre Seigneur accorde des gratifications dans les jours de votre temps, alors exposez-vous-y)

Les plus importantes de ces gratifications sont celles du mois de Ramadan, de Laylat al-Qadr, de la nuit de la Tarwiya, de la nuit et du jour de Arafa, de la nuit du sacrifice et de la nuit de l'Aïd al-Fitr.